Bouty

Vous êtes ici

Ergonomie


Introduction au concept d'ergonomie

Formé des racines grecques ergon (ergon: travail) et nomoz (nomos: règles), le terme ergonomie signifie littéralement "les règles appliquées au travail" ou "ce qu'il convient de faire au travail". Au sens plus large, il s'agit de "la science qui étudie les relations entre l'homme et son environnement et qui s'efforce de les améliorer".

L'objectif de cette discipline consiste donc à adapter le travail aux capacités et aux limites physiques et psychologiques des êtres humains. Les principes ergonomiques peuvent donc guider la conception des lieux de travail, des équipements techniques (outillage et machines), des environnements et l'organisation même du travail. Dans le contexte du travail de bureau, par exemple, le travail à un poste informatique nécessite une certaine posture et peut parfois être effectué par des personnes de tailles très différentes. Puisqu'ils comportent un nombre variable options de réglage et d'ajustement, les fauteuils de bureau ergonomiques proposent donc des solutions adaptées à ce type de travail.


Le choix d'un fauteuil ergonomique

Les fauteuils de bureau présentent une grande diversité en matière de formes et de prix. Un principe de base est qu'un fauteuil ergonomique de bureau doit offrir une sécurité totale. La différence de prix entre différents modèle de fauteuils est habituellement justifiée par la qualité des composantes et par les options offertes. Bien qu'un bon fauteuil ne doive pas nécessairement être cher, certaines options et possibilités de réglage sont indispensables pour adapter adéquatement le fauteuil à l'utilisateur ainsi qu'à la tâche à effectuer.


Réglage de la hauteur du siège

La longueur des jambes est le facteur déterminant. Pour un réglage correct de la hauteur du siège, les pieds doivent pouvoir rester à plat sur le sol et le côté inférieur des cuisses ne doit subir aucune pression. Les pieds, les cuisses et les fesses doivent soutenir et répartir le poids du corps.


Réglage de la profondeur d'assise

La profondeur d'assise n'est pas réglable sur tous les fauteuils. Une profondeur d'assise (distance entre l'avant de l'assise et le dossier) adaptée permet d'assurer un bon soutien des cuisses et évite que la circulation ne soit entravée à l'arrière des genoux. La profondeur d'assise est idéale lorsqu'il est possible d'introduire quatre doigts dans l'espace entre le siège et l'arrière des genoux.


Réglage du dossier

Le réglage du dossier vise surtout à augmenter ou diminuer le soutien dans la région lombaire. Ce réglage est important pour préserver la courbure naturelle de la colonne vertébrale lorsque l’on s’appuie contre le dossier. Lors du réglage, l’usager devrait essayer différentes positions jusqu’à ce que le dossier s’adapte parfaitement à son dos.


Réglage du basculement

Sur un fauteuil, on change sans cesse de position pour garantir la circulation dans les muscles des cuisses et des fesses. Sur un siège fixe, on a tendance à s'affaisser, ce qui entraîne une mauvaise courbure du dos. Un fauteuil basculant donne donc au corps l'espace nécessaire pour effectuer ces mouvements. Il permet notamment d'adopter de temps à autre une position plus détendue (par exemple se pencher en arrière en téléphonant, en lisant un texte ou en parlant avec un collègue). Outre le basculement lui-même, la résistance que l'on rencontre au moment de basculer est également importante. Elle doit être réglée de telle sorte que l'utilisateur ne tombe pas en arrière, tout en lui permettant de basculer sans trop d'effort.


Réglage des accoudoirs

L'accoudoir sert à soutenir le coude ainsi qu'à soulager les muscles des épaules. En appuyant les coudes sur les accoudoirs plutôt que sur la table, on évite en outre de se pencher en avant et d'exercer une pression supplémentaire sur les coudes. Un bon accoudoir est suffisamment large et moelleux. L'idéal est de pouvoir régler les accoudoirs en largeur, en hauteur et en profondeur (en avant / en arrière).

En largeur, les accoudoirs s'ajustent en fonction de la largeur des épaules. Les bras de l'usager ne doivent pas être trop serrés contre le corps, mais légèrement écartés. Si les accoudoirs sont trop écartés, l'usager risque d'être penché vers la gauche ou la droite et d'avoir une position assise inclinée. En hauteur, les accoudoirs s'ajustent en fonction de la forme des épaules (droites ou plutôt tombantes) et de la longueur du bras. L'accoudoir doit soutenir le coude et une partie de l'avant-bras lorsqu'il est à l'horizontal. Il faut éviter de travailler avec les épaules relevées. En profondeur, les accoudoirs doivent être ajustés de manière à pouvoir permettre de s'assoir suffisamment près de la table.


Réglage de l'appuie-tête

L'appuie-tête est surtout important pour ceux qui sont souvent basculés en arrière. Pour le travail de bureau habituel, l'appuie-tête n'est pas nécessaire. L'appuie-tête doit être réglé de manière à soutenir la tête en position normale, bien droite, donc sans pencher la tête en avant ou en arrière.